english in prep at Dubellay

improve your English language skills

October 20, 2014 at 7:16pm
0 notes

October 19, 2014 at 6:13am
0 notes

À Londres, une marche pour réclamer des hausses de salaires →

October 18, 2014 at 12:25am
0 notes

http://www.lefigaro.fr/photos/2014/10/17/01013-20141017ARTFIG00129-elizabeth-ii-dans-un-champs-de-coquelicots-en-hommage-aux-victimes-de-la-guerre →

October 17, 2014 at 7:56pm
0 notes

Le blues de l’élève de prépa à l’école de commerce

LE MONDE | 15.10.2014 à 10h13 • Mis à jour le 16.10.2014 à 12h24 |Par Benoit Floc’h

 
Sur le campus d'HEC, en 2011.

Passer de la prépa à une grande école ne va pas de soi. Certains élèves ont l’impression de tomber de haut, surpris et dépités de devoir passer de Montaigne aux montages financiers et du philosophe Auguste Comte à d’austères comptes…

« Une partie des étudiants ont un choc en arrivant, c’est vrai, reconnaît Isabelle Assassi, directrice du « programme grande école » de Toulouse Business School.Ils découvrent les fondamentaux du management et la comptabilité. Rien à voiravec les nourritures intellectuelles de prépa, et c’est le cœur du problème. Je leur en parle dès le départ. Mais je leur dis que ce blues est normal. Et que ça se soigne… » A Toulouse Business School, cela concerne « de 20 % à 30 % des élèves », estime Mme Assassi.

Florent Joly, qui vient d’être diplômé d’HEC, connaît bien le phénomène. « On éprouve tous plus ou moins cela au début, reconnaît le jeune homme, en poste à Londres. On a fait beaucoup de philo en prépa et, en arrivant en école de management, on aborde des matières très terre à terre dans un contexte ultra-pragmatique et professionnalisant. Pendant six mois, un an, on se demande si c’était vraiment ce que l’on souhaitait… »

Il y a souvent un « avant » et un « après ». « C’est un vrai défi pédagogique »,reconnaît Bernard Ramanantsoa, directeur général d’HEC.A l’Edhec, pour palliercette transition difficile, l’équipe pédagogique a décidé de repousser les matières les plus rébarbatives au second semestre. Une initiative que n’approuve pas M. Ramanantsoa :« Des écoles retardent certains enseignements, mais je ne crois pas que la réponse soit de changer les cours. L’enjeu, c’est que les élèves se mobilisent sur d’autres choses. » Cela peut être d’aller étudier à l’étranger ou de s’investir dans les associations. « Ça marche bien », assure-t-il.

Vidéo suggérée sur le même sujet

  • Bac: certains lycéens redoublants peinent à retrouver un établissement

    Plus de 11.000 collégiens et lycéens peinent encore à trouver, plus de deux semaines après la rentrée, un établissement susceptible de les accueillir. Cela représente 1 élève sur 500. Pour les lycéens redoublants, dont certains ont raté leur bac de peu, ce manque d’affectation est très ennuyeux. Le rectorat leur propose faute de mieux un dispositif de préparation pour se présenter à l’examen en candidat libre. Mais pour les élèves concernés, cette mesure paraît totalement insuffisante.

    1:22

UN PEU DE DOUCEUR

A Toulouse Business School, le problème est abordé de toutes les façons possibles. Des activités extrapédagogiques sont proposées. Les élèves ont par ailleurs un gros projet à mener dans l’année. Cela permet d’« entrer dans l’action, ce qui est très différent de ce qu’ils ont vécu en prépa », relève Mme Assassi.

Les enseignements évoluent, eux aussi. Les élèves découvrent le droit, et des conférences leur permettent de s’ouvrir à d’autres horizons. Le 14 octobre, Toulouse Business School reçoit Philippe Pozzo di Borgo, l’homme d’affaires tétraplégique dont l’histoire a inspiré le film Intouchables. Enfin, l’école a signé des partenariats avec les universités toulousaines pour permettre à ses étudiants defaire, au choix, des statistiques, de l’histoire de l’art ou, bientôt, des langues.

A l’Ecole de management de Strasbourg, des conférences de philosophie ont été mises en place par la directrice générale. Isabelle Barth évoque sans ambages sa« frustration personnelle » lorsqu’elle-même a intégré l’école qu’elle dirige aujourd’hui. « Cette frustration existe toujours pour de nombreux étudiants de prépa, poursuit-elle, car il existe un monde entre les sujets traités et les modalités d’apprentissage de la classe prépa et de l’école de management. » Pour fairepasser les étudiants d’un univers à l’autre, EM Strasbourg a donc choisi la douceur : ils retrouvent des enseignements familiers en première année, avant depasser à autre chose.

DE L’ÉTUDIANT AU CADRE

« Le fait d’être capable de s’adapter à un autre environnement est aussi un élément de la formation, rappelle Frank Bostyn, directeur général de Neoma Business School. Ils connaîtront ce genre de chose au cours de leur vie professionnelle. La construction du parcours est importante : il faut donner du sens, expliquer pourquoi on introduit des matières techniques à tel ou tel moment. »

Car l’enjeu est bien là pour les écoles de management : transformer de bons étudiants en futurs cadres d’entreprise opérationnels. « Il ne suffit pas d’être le “premier de la classe” pour réussir professionnellement », rappelle Isabelle Barth. Le sociologue Yves-Marie Abraham a très bien décrit le processus à l’œuvre en s’intéressant au cas de HEC. Dans une étude publiée en 2007, il rappelle que les élèves « ne deviendront de bons managers que dans la mesure où ils auront cessé d’être de bons étudiants ». Cette « conversion » est « au cœur de l’action pédagogique d’HEC », explique M. Abraham.

« La très grande majorité des étudiants que nous avons rencontrés vivent mal, et même parfois très mal, cette rupture », écrit M. Abraham. Mais elle s’opère, parfois à l’insu des élèves.

Reste le cas de ceux que M. Abraham appelle les « égarés », ceux qui n’arrivent pas à changer de logiciel, qui restent agrippés à leurs réflexes scolaires. « Mon souci, ce sont les irréductibles, reconnaît Bernard Ramanantsoa, ceux qui répondent au choc par le sommeil, voire la vraie déprime. Heureusement pour nous, ils sont peu nombreux. »« Les égarés, nous tâchons de les raccrocher par d’autres disciplines, ajoute Isabelle Assassi. Certains abandonnent vraiment : ils s’inscrivent à Sciences Po ou à la fac. Mais il n’y en a que deux ou trois par an. »

October 16, 2014 at 9:35pm
0 notes

ece 2 Corrigé thème ccip 2011 bbc

Corrigé thème ccip 2011 bbc

BBC, dégraissage à tous les étages.

The BBC is streamlining at every level

Crise.

Crisis.

Pour la première fois de son histoire, l’institution britannique pourrait opérer des coupes dans ses budgets, ses radios, ses emplois.

For the first time in its history, the British establishment could implement cuts in its budgets, its radio stations and its jobs.

Auntie”, l’ancêtre, comme l’appellent certains, à décidé de se mettre au régime.

“Auntie”, the old lady, as some call it, has decided to lose weight (to go on a diet)

Certes, quelque peu poussée aux fesses.

Admittedly, she had to be poked in the ribs. (Admittedly, with a small kick in the butt)

Par les politiques d’abord, entrés de plain-pied dans la campagne électorale, et par la concurrence commerciale, agacée de devoir lutter pour chaque penny d’une manne publicitaire sérieusement réduite, alors que le mastodonte BBC se vautre dans ses 3,6 milliards de livres (4 milliards d’euros) annuels issus de la redevance.

By politicians first, who have rushed headlong into the election campaign, and by her commercial competitors, who resent having to fight over each penny of an advertising manna that has shrunk significantly, while the gigantic BBC is wallowing in its yearly 3.6-billion-pound manna stemming from the television fee.

Mark Thomson, directeur général de la British Broadcasting Corporation, la Beeb pour les intimes, a donc retroussé ses manches et soumis à BBC Trust, le conseil de surveillance du groupe, un rapport historique dans lequel il propose, pour la première fois dans l’histoire de la BBC, de procéder à des coupes franches dans les hanches de la dame. (…)

So Mark Thomson, the CEO of the British Broadcasting Corporation, known as the Beeb by those in the know, has rolled up his sleeves and submit(t)ed to the BBC Trust, the governing board of the group, a historic report in which he suggests, for the first time in BBC’s history, that drastic cuts should be made in the lady’s hips. (…) (to go ahead and liposuction “Auntie” down to size)

D’après un extrait d’un artile de Libération, 8 mars 2010

7:01am
0 notes

Pour promouvoir les légumes, Michelle Obama danse avec... un navet →

October 14, 2014 at 6:50pm
0 notes

La procrastination, ennemie des étudiants

Le Monde.fr | 09.10.2014 à 20h16 • Mis à jour le 13.10.2014 à 15h25

La procrastination, un mal qui touche 50% des étudiants.

La procrastination, cette tendance à tout remettre au lendemain, touche « environ 50 % des étudiants, contre 30% en moyenne de la population adulte, selon les rares études sur le sujet », pointe le psychothérapeute Bruno Koeltz, spécialiste du sujet. Et selon la psychopédagogue Brigitte Prot, la procrastination est le problème majeur que rencontrent les jeunes au cours de leur cursus scolaire puis universitaire. « Sur les dix dernières années, les nouvelles technologies ont accéléré le temps et ont établi un règne de l’immédiat où l’on doit en permanence réagir à des sollicitations », explique-t-elle. Le phénomène a entraîné une baisse de l’attention et de la concentration, en particulier chez ceux qui avaient déjà du mal à gérer leur temps. « Le risque, c’est de se laisser engloutir, sans savoir comment y remédier », relève cette ancienne enseignante, qui esquisse, sur son blog, quelques pistes pour y remédier.

DES LOGICIELS CONTRE LA PROCRASTINATION

En réponse à ce phénomène, de nombreux logiciels sont apparus. Self Control a été créé par Charlie Stigler, un jeune développeur informatique américain, qui se définit lui-même comme procrastinateur. « Paradoxalement, j’ai découvert ce logiciel en procrastinant sur le web, s’amuse Théo, étudiant français en master de Sciences politiques à l’University College de Londres. J’ai eu un accès de conscience soudain; alors que ça faisait trois heures que je me baladais de vidéo en vidéo sur YouTube, au lieu de réviser un examen. Je me suis dit que ce n’était plus possible de continuer comme ça. »

» Lire : Des logiciels pour travailler sans se disperser

Une fois installé sur son ordinateur, le logiciel lui a demandé d’indiquer les sites à bloquer, sur une période donnée. « Au départ, je n’ai mis que trois sites en liste noire, ceux qui me faisaient perdre le plus de temps : Facebook, Youtube et 9Gag,explique-t-il. Mais très rapidement, j’ai dû étendre le filtre. » Désormais c’est une quinzaine de sites qu’il s’interdit de visiter en période de révisions. « Cela fait deux ans que j’utilise le programme et ma liste noire continue de s’étendre, se réjouit-il.J’ai ajouté des sites d’information, des forums et même Wikipedia. Je crois avoir une tendance compulsive au “binge-watching” ». Une pratique assimilée à la boulimie qui consiste à l’origine à engloutir de nombreux épisodes de séries télévisées d’affilée.

Une fois lancé, le logiciel bloque tout accès aux sites listés. Redémarrer l’ordinateur ou même supprimer Self Control n’y feront rien, il faut attendre la fin du temps imparti pour libérer les sites verrouillés. Mais imposer des contraintes à sa tendance à la dispersion ne la soigne pas. « Le problème avec Self Control, c’est qu’il faudrait qu’il fonctionne d’office, souffle Théo. Des fois, je m’en suis voulu de ne pas avoir la force mentale de le lancer. Si je travaille mieux avec lui, il ne m’a pas sevré. Je suis très créatif pour trouver des sources de procrastination. »

CACHER LE POT DE CONFITURE

Le psychothérapeute Bruno Koeltz reste lui aussi dubitatif quant à la capacité de ces logiciels à aider les procrastinateurs, sans un appui thérapeuthique. « Je les vois plutôt comme des adjuvants qui peuvent servir d’avertisseurs. A l’origine du problème, il y a une anxiété vis à vis d’une tâche que l’on estime insurmontable, la peur de ne pas être à la hauteur. On se réfugie vers des tâches plus simples ou qui nous procurent plus de plaisir. C’est un trouble d’ordre émotionnel et pour pouvoir le traiter, il faut déjà en prendre conscience. Et ces logiciels peuvent y aider. »

Même analyse du côté de Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’INSERM. « Les logiciels bloqueurs, c’est le même principe que cacher le pot de confiture. Ca ne remplace pas un travail de long terme sur la raison de la distraction et du manque de concentration. » Le neurologue juge primordial de connaître les mécanismes de l’attention, afin de comprendre pourquoi elle se dilue : « Avec la multiplication des tâches à gérer simultanément, nous mettons à rude épreuve le système exécutif de notre cerveau. » Situé dans le lobe frontal, ce « chef d’orchestre du cerveau » est chargé de la planification des actions et de la gestion de l’attention. « Pour se mettre au travail, il faut se concentrer sur une tâche à la fois, explique-t-il. Notre cerveau doit décomposer une tâche complexe en sous-tâches pour en faciliter le traitement ».

Lui recommande plutôt à ceux qui ont tendance à se disperser des logiciels de soutien au système exécutif du cerveau, à l’instar d’Omnifocus. Cette plateforme d’aide à la gestion des tâches permet d’organiser toutes vos activités quotidiennes en fonction d’un contexte, d’un lieu, d’une temporalité. Il faut ensuite les subdiviser en sous-tâches et les hiérarchiser, de la même façon que s’organise notre cerveau. Une excellente façon de combattre la procrastination car aborder de plus petites tâches est moins décourageant que de s’attaquer à une seule tâche complexe. « Ce type de logiciels soulage la mémoire prospective, qui projette les actions à réaliser dans un futur proche et développe une dextérité attentionnelle, en permettant de ne se focaliser que sur les tâches primordiales », conclut Jean-Philippe Lachaux.

DÉVELOPPER UNE DISCIPLINE DE VIE ET UNE HYGIÈNE DE TRAVAIL

Dans cet objectif d’organisation et de productivité, Fabien, étudiant à la Sorbonne (Paris IV) a utilisé à plusieurs reprises le logiciel Rescue Time : « Quand j’ai plusieurs devoirs qui m’attendent, j’ai tendance à être vite dépassé. Je ne suis pas un adepte du multitâche alors je préfère diviser mon temps de travail et me concentrer sur une tâche après l’autre. » Rescue Time permet d’organiser ses activités et de contrôler le temps passé sur une application ou un site particulier.« Je trouve ça utile contre la tentation de la dispersion. Ma déconcentration intervient quand les choix de divertissement augmentent, poursuit-il. Et ils sont nombreux, entre l’attraction qu’exerce la multitude des écrans, la disponibilité permanente sur les réseaux sociaux ou l’attrait des sites d’information. Mais de l’autre côté, je ne pense pas que ces logiciels puissent remédier à notre dépendance à la technologie puisqu’ils font eux-mêmes partie de l’arsenal technologique qui nous encercle. »

Pour Bruno Koeltz, la procrastination dépasse le simple cadre du multimédia. « Si notre ordinateur est bloqué, il nous est toujours possible de procrastiner en lisant une bande-dessinée, en faisant un peu de sport ou en rangeant sa chambre », relève-t-il. Il recommande de développer une véritable discipline de vie et une hygiène de travail. « Plus qu’une simple déconnexion virtuelle des sources de procrastination, il faut une déconnexion physique. Je conseille de trouver un environnement libre de toute distraction pour pouvoir se concentrer. Pour ça, il n’y a pas de recette. C’est un choix très personnel. Certains se sentent plus à l’aise dans le silence d’une bibliothèque ou d’un salon, d’autres dans la rumeur d’un café ou le mouvement d’un train. »

  • Matteo Maillard

8:24am
0 notes

What do I wear in bed? Why, Chanel N° 5, of course. Marylin Monroe.

8:19am
0 notes

Marilyn and N°5 (30" version) - Inside CHANEL →

ece

1:17am
0 notes

DS N° 1 2014-2014 ECE 2 LV2

DS N° 1 2014-2014 ECE 2 LV2

Sujet d’anglais IENA LV2 2014

Durée : 3 heures

Americans Sharply Split on Privacy Issues

The Edward Snowden leak case, which exposed some of the practical elements of NSA surveillance operations unknown to many Americans, has also revealed just how divided the nation remains over whether the government should be permitted to intrude on privacy to safeguard national security.



L’affaire Edward Snowden sur la divulgation des fuites qui a mis au jour certains des éléments du mode opératoire de surveillance de la NSA dont beaucoup d’Américains n’avaient pas connaissance, a également révélé à quel point le pays demeure divisé au sujet de savoir si le gouvernement devrait avoir le droit d’enfreindre la vie privée des gens afin de garantir la sécurité nationale.





According to the Pew Research Center, 56% of Americans think the “NSA getting secret court orders to track calls of millions of Americans” is acceptable.



Selon le Centre de Recherche Pew, 56% des Américains trouvent inacceptable “le fait que la NSA obtienne des décisions confidentielles de justice afin d’écouter les conversations téléphoniques de millions d’Américains.



For many, such intrusions are legitimate sacrifices if intelligence-gathering programs can held fend off terrorist threats.



Pour beaucoup d’entre eux, de telles intrusions constituent des sacrifices légitimes si les politiques de collecte de renseignements peuvent prévenir les menaces terroristes.



That surprises privacy experts.



Cela ne manque pas de surprendre les experts en protection de la vie privée.



“The same people who are unwilling to trust the government in any other walk of life,” says Elizabeth Goitein, co-director of the Liberty and National Security Center at NYU’s Brennan Center for Progress, “are oddly willing to give absolute trust and control to the government on issues of national security.”



Ceux-là même qui sont réticents à faire confiance au gouvernement dans d’autres domaines,” explique Elizabeth Goitein, co-directrice de l’organisation sur les libertés et la sécurité nationale rattachée au Centre Brennan pour le Progrès de l’université de New-York, “et bien curieusement, les mêmes sont prêts à faire totalement confiance et à donner tout pouvoir au gouvernement sur les questions de sécurité nationale.”





There is also considerable dispute over the limits of our privacy rights. Many lawmakers believe the NSA’s monitoring programs are completely legal. Groups like the Electronic Information Privacy Center, a public interest research group that recently petitioned the Supreme Court to stop NSA collection of domestic telephone call data, hope to see the programs examined and struck down by the High Court, which could consider the challenge as soon as the fall.

Experts say the NSA’s collection of telephone metadata is the most worrisome of the revelations Snowden helped bring to light. While the PRISM program targets suspicious foreigners using sites like Google and Facebook, it is only supposed to pull Americans into the surveillance web if they are linked to those targets. The telephone metadata program requires Verizon, and likely many other cell phone carriers, to provide the NSA with all of its customer call detail records. Mark Rotenberg, the Executive Director of the Electronic Information Privacy Center (EPIC), a public interest research center that recently petitioned the Supreme Court to stop NSA collection of domestic telephone call data, wrote recently that this collection is the most significant of the programs revealed in the leaks.

The secrecy surrounding these surveillance programs means we don’t know exactly how much – or how little – privacy we have. A secret court, which “operates without anyone representing the other side,” sanctions the NSA programs, says Goitein. “There’s really no appeal.”

Goitein predicts that as abuses come to light, conservatives who back the programs as mechanisms to stave off terrorism may “become less afraid of the original national security threat,” she says, “and more protective of their own civil liberties and their own privacy.”

By Miles Graham, TIME, Aug. 01, 2013





I. VERSION (sur 20 points)

Traduire à partir de “The Edward Snowden leak case …” jusqu’à “…on issues of national security.” (De la ligne 1 jusqu’à la ligne 10)





II. QUESTIONS (sur 40 points)

1. Question de compréhension du texte

What contrasting reactions have been provoked by the American government’s surveillance program?  (150 mots + ou – 10%* ; sur 20 points)

2. Question d’expression personnelle

At a time when most people expose their private lives online through social media, is it fair to complain about government surveillance? (250 mots + ou – 10% * ; sur 20 points)

  • Le non-respect de ces normes sera sanctionné. Indiquer le nombre de mots utilisés.



III. THÈME (sur 20 points)+-

  1. D’importants progrès ont été accomplis dernièrement dans la lutte contre la corruption.

Significant progress has lately been made in the fight against corruption.



  1. Les grévistes étaient prêts à continuer leur mouvement, lorsqu’un accord fut trouvé.

The strikers were about to continue their protest (action) when an agreement was found.



  1. Quelle nouvelle incroyable que la démission du premier ministre !



The Prime minister’s resignation is an unbelievable piece of news. (what an unbelievable piece of news for the Prime minister to resign).





  1. Cela fait plus de quarante ans que le Royaume-Uni est membre de l’Union Européenne.

The UK has been member of the EU for over forty years.



  1. Ne devrait-on pas donner à tout citoyen la possibilité de reprendre ses études ?



Shouldn’t any citizen be allowed to resume their studies? (shouldn’t any citizen be given the right to …)



  1. Les ventes en ligne permettront-elles à cette marque d’améliorer son image ?

Will on-line sales enable this brand to improve its image?



  1. Il est à craindre que nous manquions de pétrole plus tôt que prévu.



It is to be feared that we will run out of oil sooner than expected.







  1. Grâce à la détermination de leurs avocats, la plupart des clients ont été remboursés.

Thanks to their lawyers’ determination, most customers were / have been reimbursed. (got their money back)



  1. Il est évident qu’on écrit beaucoup moins de lettres depuis l’arrivée d’Internet.



It seems obvious that fewer (less) letters are (are being) written since the advent of the internet.





  1. Les loyers londoniens ont toujours été parmi les plus élevés au monde.

London rents (rents in London) have always been among the highest in the world.

October 13, 2014 at 9:49am
0 notes

Calais police to strike in protest at influx of migrants heading for Britain who are ‘threatening public safety’

  • French police and general workers’ union call for more resources to help
  • Crime rate said to be multiplying as young men live rough in Calais port
  • Gang fights and stealing food is common before boarding lorries to UK 
  • The town’s population has been invited to demonstration on Monday 
  • Calais mayor threatened to close docks after attempts to storm ferry

Police will go on strike in Calais tomorrow in protest at the vast influx of migrants ‘threatening public safety’ as they prepare to enter Britain.

In unprecedented scenes, members of France’s SGP-FO police and general workers’ union will call for more resources to cope with the growing number of foreigners.

‘The police can no longer provide for their own safety, let alone that of Calais,’ said Gilles Debove, spokesman for the union.

Scroll down for video 

Calais police will go on strike in the town tomorrow in protest over the influx of migrants trying to enter Britain

Calais police will go on strike in the town tomorrow in protest over the influx of migrants trying to enter Britain

‘There are now between 2000 and 2500 migrants in the town, and this represents three per cent of the population of Calais.’

Mr Debove told AFP, France’s national news agency, that the crime rate was multiplying as mainly young men from countries like Eritrea, Sudan and Afghanistan live rough in the port.

Gang fights are common, while many steal food and other essential supplies before trying to board lorries and then ferries heading to Britain.

Mr Debove said tear gas and baton charges were regularly used to stop ‘mass onslaughts’ on vehicles about to cross the Channel.

Syrian asylum seekers in Calais demand to come to the UK
Migrant camps and the feeding stations in Calais, where numbers continue to rise at the French port

Migrant camps and the feeding stations in Calais, where numbers continue to rise at the French port

Gang fights are common, while many steal food and other essential supplies before trying to board lorries

Gang fights are common, while many steal food and other essential supplies before trying to board lorries

The population of Calais has been invited to a demonstration on Monday, with police union members also calling for a traffic ‘go slow’ on main roads heading into the town.

Mr Debove added: ‘We are no way trying to stigmatize migrants. Our message is clear: this will be a pacifist and republican demonstration which will exclude any extremist organisation.’

Over the summer, Calais mayor Natacha Bouchart threatened to close the docks following an attempt by scores of mainly Eritreans and Sudanese to storm a ferry.

Ms Bouchart said she wanted ‘far more help from the British government’ to deal with people attempting to cross the Channel illegally.

Immigrants caught on camera storming P&O ferry at Calais
Immigrants caught on camera storming P&O ferry at Calais
Calais mayor Natacha Bouchart threatened to close the docks following an attempt by scores of mainly Eritreans and Sudanese to storm a ferry (pictured) in the summer

Calais mayor Natacha Bouchart threatened to close the docks following an attempt by scores of mainly Eritreans and Sudanese to storm a ferry (pictured) in the summer

The number of migrants in Calais has increased sharply in the past few months, and hundreds more are also camping out in other Channel ports including Dunkirk and Cherbourg.

All play a nightly game of cat-and-mouse with the police as they attempt to break into lorries so as to get to the UK.

The migrants are mainly from Somalia, Sudan and Eritrea, and have travelled from north Africa to mainland Europe, usually through Italy.

Violent clashes between rival migrant groups and people smugglers have also broken out in the town.

According to the Calais Prefecture, 7,414 undocumented migrants were arrested in Calais in the first six months of this year, compared with the 3,129 detained in the same period of 2013.

Illegal immigrants climb into lorries at Calais in July



9:01am
0 notes

Prépa 2014 →

ece 2 : lien relatif aux corrigés des épreuves  Ecricom de la session 2014, accompagnés des conseils du jury. 

October 11, 2014 at 6:09am
0 notes

Le Bon Dieu «trop raciste» pour les Américains

La comédie de Philippe de Chauveron n'a pas séduit les distributeurs américains.

Alors que le film français triomphe actuellement au box-office allemand, il ne plaît pas du tout aux distributeurs américains, qui trouvent l’humour de la comédie de Philippe de Chauveron «trop politiquement incorrect».

Qu’est-ce qu’on fait au Bon Dieu? ne risque pas d’être projeté aux États-Unis avant longtemps. Selon le Point, le succès outre-Atlantique de la comédie de Philippe de Chauveron ne sera pas pour demain. Alors que le film a dépassé les 12 millions d’entrée en France, en faisant l’un des plus gros succès au box-office, et qu’il séduit le public allemand, il ne serait pas du goût du public américain. Aux États-Unis, les distributeurs redoutent que le public trouve «l’humour trop politiquement incorrect».

La directrice internationale des ventes de TF1, Sabine Chemaly, a expliqué au Point que les Américains «ont une approche culturelle très différente de la nôtre. Nos contacts l’ont trouvé politiquement incorrect. Jamais ils ne se permettraient aujourd’hui de rire sur les Noirs, les Juifs ou les Asiatiques.» Le film, qui raconte l’histoire des différences culturelles entre une famille catholique traditionnelle et leurs quatre beaux-fils, risquerait d’être jugé raciste. Une fable qui créerait sans aucun doute une polémique dans la presse et auprès du public. «On ne sait pas rire des différences, on vit avec, mais on n’accepte pas la caricature sur le sujet» a-t-elle poursuivi.

À sa sortie aux États-Unis, Intouchables avait déjà été jugé par Variety «raciste» et «cliché» et avait déplu à une partie de la critique américaine. Ce qui ne l’empêche pas d’être l’objet d’un remake produit par les frères Weinstein. Le Bon Dieu finira-t-il par se faire une place aux États-Unis? Si ce n’est pas le cas, Philippe de Chauveron pourra se consoler avec les beaux scores allemands de sa comédie.

6:07am
1 note

Angelina Jolie honorée par la reine Elizabeth II

10 octobre 2014
Par Pauline Verduzier
Angelina Jolie Photo Anthony Devlin / Reuters

Angelina Jolie a été reçue et nommée à titre honoraire Dame grand-croix par Elizabeth II, vendredi, au Palais de Buckingham.

Annoncée en juin, la récompense vient d’être remise à la star hollywoodienne. L’actrice et réalisatrice est désormais élevée au rang de dame grand-croix pour son engagement humanitaire. 

C’est officiel : Angelina Jolie a reçu son titre honorifique de dame grand-croix de l’ordre de Saint-Michel et Saint-Georges, en raison de son engagement contre les violences sexuelles en zone de guerre. C’est la reine d’Angleterre, Elizabeth II, qui le lui a remis, lors d’une réception privée au Palais de Buckingham, ce vendredi. Il s’agit d’un ordre décerné à des célébrités ou des fonctionnaires ayant rendu un « service extraordinaire et d’une importance non-militaire dans un pays étranger » ou au sein de la diplomatie britannique dans le Commonwealth. 

En images : Angelina Jolie, la bimbo devenue intello

À 39 ans, l’actrice est notamment récompensée pour son travail en tant qu’ambassadrice de bonne volontédu Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés et en tant que cofondatrice de la campagne Preventing Sexual Violence Initiative, qui soutient l’effort international contre les violences sexuelles dans les conflits. Sa récompense avait déjà été annoncée en juin alors qu’elle présidait un sommet contre le viol à Londres, au côté de l’ancien chef de la diplomatie britannique William Hague. On se souvient aussi de Au pays du sang et du miel, qu’elle a réalisé en 2011. L’héroïne de ce film bouleversant est internée dans un camp où les femmes sont réduites en esclavage et violées par les Serbes pendant la guerre en Bosnie.  

« Recevoir une distinction liée à la politique internationale est d’une grande importance pour moi, parce que j’aimerais y consacrer ma vie professionnelle », avait-elle déclaré au moment de cette annonce. « J’ai conscience que réussir à atteindre nos objectifs prendra le temps d’une vie et je suis prête à y consacrer la mienne. » N’étant pas citoyenne britannique, l’actrice ne pourra pas utiliser le prédicat honorifique « dame » devant son prénom. 

6:05am
0 notes

En Grande Bretagne, manger «sainement» coûte trois fois plus cher

    • Par Pierre Barbin
    • Mis à jour le 10/10/2014 à 19:19
    •  
    • Publié le 10/10/2014 à 18:36
Des fruits et légumes au marché de Berwick Street, à Soho, dans le centre de Londres.

Une étude réalisée par l’Université de Cambridge montre que le prix des aliments sains ont augmenté plus vite que ceux des produits issus de la «malbouffe», entre 2002 et 2012. Pire, l’écart augmente chaque année.

HipanemaDonnez du peps à vos tenues

Je craque
1/5

S’offrir des produits alimentaires, bons pour la santé, tend à devenir un luxe. Des chercheurs britanniques de l’université de Cambridge se sont appuyés sur des données relevées entre 2002 et 2012, pour montrer que les prix des aliments diététiques sont moins abordables que les autres tels que le riz, les pâtes, les pommes de terre et toutes sortes de sodas. Et l’écart ne cesse de s’agrandir. Entre 2002 et 2012, en moyenne, le prix de la viande, des oeufs, du poisson et toutes autres produits sources de protéines a augmenté de 54 points, soit une augmentation de près de 2,18 €. À titre de comparaison, durant la même période, les féculents, comme le pain, les pates, les pommes de terre ou encore le riz ont vu leur prix augmenter de 12 points, en moyenne, représentant une majoration de 16 centimes d’euros.

L’étude s’est penchée sur les comportements des Britanniques préférant se nourrir d’une pizza ou d’un hamburger plutôt que d’un plat à base de légumes et de viande préparé de façon saine et diététique. Pour un panier de produits alimentaires sains, similaire caloriquement, le prix a augmenté d’environ 2,33 €, entre 2002 et 2012. C’est une augmention presque 2,5 fois plus grande qu’un panier de 1000 kcal, de produits issus de la malbouffe. Pour remplir un panier de 1000 calories, composé de fruits et légumes, il faudra dépenser près de 11,50 €, contre 3,94 € pour un panier composé d’aliments et de boissons avec une forte part de sucre. Soit trois fois moins que les fruits et légumes, qui reste la denrée alimentaire la plus élevée. Dans ce registre, l’étude élude les produits bio. Les féculents restent les aliments les plus abordables, avec un prix qui n’a quasiment pas augmenté, en dix ans.

Selon l’étude, les produits de meilleure qualité sont ainsi réservés aux foyers les plus aisés. L’augmentation de la différence de prix engendre alors une inégalité entre les populations, suivant leur pouvoir d’achat. Les chercheurs de l’université de Cambridge ont demandé au gouvernement britannique de réfléchir à certaines mesures afin de freiner la hausse des prix de la nourriture considérée comme saine.